La semaine dernière, j'ai été en arrêt maladie pendant 2 jours. Première fois depuis que j'enseigne. J'ai beaucoup culpabilisé mais là, je suis de nouveau d'attaque... quoique fatiguée quand même pour supporter mes chers élèves par les travaux de la maison.

J'ai décidé de lever le pied et de faire ce qu'il faut pour être efficace. D'un autre côté, je tiens à profiter aussi d'autres choses et d'arrêter un peu d'être "école-centré".

Bref, j'ai un peu galéré ces derniers jours. Beaucoup de remises en questions et beaucoup de questions également. Mes ateliers ne tournaient pas correctement. Les TPS et PS restaient là, avec leur étiquette, ne sachant pas vraiment où aller et quoi faire. Du coup, j'ai pris le parti de modifier ma façon de faire

Le plan de travail

Il est toujours proposé en début de matinée aux enfants. Les activités sont répertoriés dans un tableau de 4 colonnes. Chaque colonne correspond à une boite de couleur (atelier rose : le mien et le bleu : l'atsem). Je présenter ces deux ateliers aux TPS et aux PS. Ils choisissent celui qu'ils veulent faire et y vont. Il s'agit de 2 ateliers obligatoires à réaliser. Une fois les TPS et PS inscrits, je présente les 2 autres ateliers aux plus grands. Ils ont le choix parmi 4. Je répète une nouvelle fois, qu'il faut obligatoirement réaliser 2 ateliers où l'on inscrit. A leur disposition, il y a une fiche photocopiée avec leur visage. On barre quand ils sont déjà venus et on leur propose d'aller à un autre s'ils ne l'ont pas déjà fait. Cela leur permet de se repérer en se remémorant les ateliers déjà faits. Pour le moment, comme c'est encore le début, les ateliers sont proposés sur 2 jours, mais il est tout à fait possible d'en poursuivre sur 3 ou 4 (ce qui est le cas pour la méthode d'écriture que j'utilise et qui est loin loin loin d'etre acquise pour TOUS). A la fin de ce temps d'ateliers d'une heure, on fait le point, on redonne les consignes, on montre les réussites.

Cela semble fonctionner mieux ainsi. Il me semble que les plus petits se repèrent plus. Quand ils ont terminé un atelier on peut les guider davantage : tu peux prendre ton étiquette et choisir un autre atelier. Si tu n'as plus envie, tu peux aller aux coins-jeux ouverts.

Chaque jour, je propose 2 coins-jeux : jeux de manipulation + BCD (en ce moment). Cela permet aux enfants de pouvoir jouer un peu en patientant jusqu'à ce que des places se libèrent. Quand un atelier est terminé, j'informe les enfants : "il y a de la place à l'atelier de..." ou "il reste de la place...."

Egalement, je peux choisir quels élèves je souhaite inscrire à certaines ateliers.

Les apprentissages

J'avais prévu des séquences de maths différenciées de la TPS à la GS. Je suis revenue dessus et je me suis rendue compte que l'écart entre les TPS/PS et la GS est trop important pour leur proposer la même chose. Du coup, je reprends mes séquences de PS de l'année dernière pour les plus jeunes et j'adapte mes séquences pour les MS/GS en complexifiant ou en simplifiant (bref, en différenciant) les exigences et en changeant les situations d'entrée.

Du coup, je peux choisir quels enfants je souhaite avoir à mon atelier en les pré-inscrivant. Je leur explique qu'il s'agit d'un atelier spécifique pour tel niveau... Ils sont tout à fait capables de comprendre :)

Organisation

Le temps du début de l'après-midi est pour le moment réservé à la phonologie. Mais je souhaite alterner avec l'écriture.
Etant donné que mon projet du moment est tourné vers le langage, la découverte de l'écrit, les après-midis sont consacrés pour les MS et GS aux mathématiques et au geste d'écriture à proprement parler.

Voilà pour les modifications apportées à mon travail suite à de nombreuses réflexions et discussions...